Votre immeuble au juste prix !

« LE JUSTE PRIX «  de votre bien immobilier c’est celui qui vous permet de trouver rapidement un acquéreur à une somme qui vous convient, et règle vos affaires. Il est impossible de connaître par avance le prix de vente précis, mais le vendeur doit le fixer dans son annonce et c’est parfois un problème. .

LE PRIX DE REVIENT DU BIEN ?

Il faut le caluculer: vous ajoutez au prix d’achat les frais annexes comme les droits de mutation, plus les éventuels travaux. Vous n’intégrez pas les intérêts du crédit : ils sont compensés par le fait qu’en devenant propriétaire, vous avez été logé gratuitement puisque vous n’avez pas payé de loyer. Si la vente est conclue sur la base du prix de revient, vous n’avez pas perdu d’argent.

FIXER LE PRIX DE VENTE

vous devez prendre en compte plusieurs critères:

– L’emplacement.

Il faut tenir compte de la ville (certaines villes ont un prix au mètre carré très élevé), mais du quartier. L’agrément du quartier, le calme, les espaces verts, la proximité des écoles, des commerces et des services sont autant d’autres éléments à considérer. Il en est de même pour la desserte : un appartement à deux pas du métro ou au pied d’un arrêt de bus vaut forcément plus cher que s’il est mal desservi par les transports en commun. Les maisons situées dans des secteurs ruraux isolés sont les biens dont les prix ont le plus baissé en 2008 et 2009.

-Les caractéristiques de votre bien.

A surface et emplacement comparables, un appartement avec travaux vaut moins cher que s’il est refait à neuf. A l’étage, la valeur grimpe, surtout si le bien est prolongé par un balcon ou s’il s’ouvre sur une terrasse. L’absence de commerces à fortes nuisances en rez-de-chaussée constitue un plus. Une maison trop proche d’une importante voie de circulation sera pénalisée du fait des nuisances dues au fort trafic automobile. Dans une même rue, la différence entre la partie la plus ensoleillée et la partie la plus sombre peut, en termes de prix au mètre carré, se chiffrer en centaines d’euros. En outre, chaque immeuble voit les prix de ses appartements pondérés par l’étage, l’orientation, etc.

Comparez la valeur avec celles d’autres biens immobiliers similaires.

Vous constaterez que le plus souvent, les prix de vente actuels sont nettement supérieurs au prix de revient de logements achetés il y a quelques années. Et pour cause : en dix ans, l’immobilier ancien a augmenté de près de 130 % en moyenne nationale.

Comme vous pouvez le constater la chose n’est pas aisée.

Une solution : l’expertise immobilière.

Elle permet de donner un prix en phase avec le marché sur la base d’éléments tangibles. Elle est fiable puisque l’expert est un professionnel sérieux et engage sa responsabilité sur les informations qu’il fournit à son client via des documents officiels comme l’avis de valeur ou le rapport d’expertise. Les tarifs pratiqués par un expert pour un telle estimation varient, mais l’investissement peut s’avérer utile. Au regard des évolutions du marché immobilier, la durée de vie d’une expertise immobilière est d’environ six mois. Passé ce délai, elle risque d’être obsolète.

Si l’annonce ne rencontre pas le succès escompté à cause d’un prix trop élevé, vous devez réagir avec rapidité.

Réajustez le prix à la baisse pour rendre le bien plus attractif aux yeux des acquéreurs potentiels. Le prix de vente ne doit pas chuter, mais la différence doit être suffisamment significative pour redonner de l’intérêt au logement mis en vente. Une baisse de 3 à 5 % par rapport à la première offre est en général conseillée, mais ce n’est pas une règle absolue.

Attention : Le prix annoncé engage le vendeur !

Dans votre annonce, vous vous engagez irrévocablement sur le prix. Si vous acceptez une offre écrite, vous êtes lié avec l’acheteur. Si par la suite vous recevez une autre offre supérieure, vous ne pouvez pas revenir sur votre décision et évincer le premier acquéreur, sous peine de procès.

Notre conseil pour éviter cet écueil fixer avec sérieux le prix de vente. Surtout, ne passez pas une annonce simplement pour « tester le marché », évitez de fixer un prix d’appel très attractif afin d’attirer les acheteurs en pensant faire monter les enchères, vous risquez d’avoir de désagréables surprises!!!

Votre avocat peut se charger de vos transactions immobilières.Contactez-nous.

Laisser un commentaire