RADIO CAP-FERRET/ AVOCAT-FAMILLE et transaction immobilière /LE DUO GAGNANT

Télécharger la fiche :avocat-famille-et-transaction-immo-site

Longtemps parents pauvres de la profession, en raison des contentieux moins rémunérateurs, les avocats de la famille sont en première ligne pour vendre et acheter vos biens en devenant avocats mandataires en transaction immobilières.

Désormais un  nouveau champ d’activité s’ouvre à eux et ils s’y engouffrent avec formation et efficacité.

 C’est un nouveau service très utile pour leurs clients  avec promesse d’augmentation de chiffre d’affaires incontestable, permettant aux cabinets d’investir et de devenir plus performants.

Historique ?

Exclue des obligations de la loi (n°70-9) du 2 Janvier 1970 dite LOI  HOGUET dans son article 2, il aura fallu pourtant des années à la profession d’avocat pour s’ouvrir à cette activité.Ce n’est que les 5 et 6 février 2010 que le CNB (Conseil national des Barreaux) adopte l’avis déontologique de la Commission des règles et usages intitulé  «  l’avocat mandataire en transactions immobilières ».

Se fondant sur l’article 6.3 du RIN (règlement intérieur national (des avocats) qui prévoit que l’avocat peut recevoir un mandat de « négocier, d’agir, et de signer au nom et pour le compte de son client » il élargissait  ainsi à toutes sortes de transactions ses interventions.

L’activité de mandataire en transactions immobilières devenait autoriséeDes guides pratiques explicatifs suivront, celui du 16 janvier 2012 et sa deuxième édition actualisée en octobre 2014.

Quel est l’intérêt de faire appel à «  l’avocat de la famille » pour vendre ou acheter un bien ?

  • Les avocats de la famille se positionnent au centre de l’activité immobilière des particuliers. En effet la majeure partie des procédures familiales (divorce, séparation, succession…) s’accompagne de la nécessaire vente d’un bien immobilier, domicile conjugal ou autre.
  • Les biens proposés sont souvent intéressants, car sélectionnés et leurs clients pressés de vendre.
  • L’avocat en droit de la famille, au cœur des problèmes, connaît les enjeux de l’opération envisagée, et plus que nul autre, sait quelles seront les conséquences d’un retard ou d’un échec.
  • Mandataire en transactions immobilières de ses clients, il les aide à liquider leur patrimoine. Dans les litiges familiaux, la transaction immobilière s’accompagne de particularismes liés au droit des successions, ou des régimes matrimoniaux qu’il maîtrise.
  • L’avocat de la famille et du patrimoine apportedonc une valeur ajoutée et exerce régie par des principes stricts de sa profession.

Soumis à sa déontologie, au secret professionnel, au respect des règles de conflits d’intérêts et à celle de la rédaction des actes, son intervention est une sécurité.

Il bénéficie de réseaux de clients, de confrères, qui peuvent être des relais utiles pour rechercher des acquéreurs et proposer vos biens.

Que fait en pratique l’avocat mandataire en transaction immobilière?

Il agit à la fois comme l’agent immobilier ou le notaire qui vendraient vos biens, mais comme il est juriste et avocat il sécurise les opérations et veille aux intérêts des parties.

  • Concrètement, il met son client en présence de vendeurs ou d’acheteurs potentiels.
  • Il fait estimer les biens
  • Il s’assure de la réalisation des diagnostiques énergétiques obligatoires
  • Collecte les pièces
  • Utilisant les différents médias (sites internet, réseau, et autres) il s’occupe de la publicité des annonces.
  • Il fait procéder aux visites des biens,
  • Il dirige la négociation, informe sur le contenu et les conséquences juridiques, fiscales de l’opération envisagée.
  • Il assiste ses clients, les conseille au mieux de leurs intérêts .
  • Il rédige ou participe à la rédaction du compromis de vente ou d’autres actes, même si en matière immobilière l’acte définitif de vente reste pour autant notarié. Il s’assure de l’équilibre des conventions.

Une activité accessoire à l’activité juridique ?

L’avocat, tout comme le notaire n’est pas un commerçant.

A ce titre l’activité de mandataire en transactions immobilières est concomitante ou postérieure à une mission principale juridique dont elle est l’accessoire (procédure de divorce, de succession,  ou consultation sur les conséquences juridiques de l’opération envisagée…)

La notion d’accessoire s’apprécie donc en terme de prestation et non pas de montant financier.

L’honoraire de l’avocat ?

A côté de sa prestation juridique de rédaction d’acte qui peut être incluse dans la procédure en cours, ou la consultation juridique demandée, il perçoit un honoraire de résultat lié à la négociation. Il est calculé librement et déterminé sur la base d’un pourcentage.

 Un mandat est obligatoirement signé entre les parties, exclusif ou non, et fixe les modalités des interventions et les obligations de chacun.

Des avocats de la famille en première ligne pour vendre vos biens se regroupent en association et forment des réseaux

L’avocat doit être formé pour aider son client et savoir s’entourer de professionnels compétents.

Consciente de cette évolution des associations d’avocats mandataires en transaction immobilières ont vu le jour, pour créer des réseaux et proposer de nouveau circuit d’entraide, de conseils et de diffusion.

Il en est ainsi du MIA (marché de l’immobilier des avocats) et de l’AAMTI  (association des avocats mandataires en transactions immobilières).

Création d’une commission famille et patrimoine ?

Particulièrement sensible au développement de la transaction immobilière en matière familiales l’AAMTI, initialement créée par des avocats spécialistes en immobilier  vient de former UNE COMMISSION FAMILLE ET PATRIMOINE.

La  finalité est de regrouper des avocats de toute la France, exerçant notamment en droit de la famille (au sens large) qui seront  en contact avec différents intervenants (gestionnaires de patrimoines, expert, promoteur, agents,  et autres travaillant dans le monde de l’immobilier.)

L’idée étant de proposer à nos clients une série de services adaptés à leur situation et d’être entourés de professionnels compétents. Sachant que si les problèmes familiaux génèrent des soucis financiers ils peuvent aussi s’accompagner de gains qu’ils ne savent pas toujours gérés ou investir.

Un premier colloque qui pourrait être ouvert au public devrait se tenir dans notre région ou à Bordeaux ou sur le Bassin d’Arcachon aux environs de PAQUES.

Nous sommes ouverts à toutes propositions pour trouver un lieu sur le bassin d’Arcachon notamment et des intervenants.

Restant à votre disposition pour en discuter, n’hésitez pas à nous contacter. si cela vous intéresse

Bien Cordialement

Carol FERRE-DARRICAU

FERRE AVOCATS ASSOCIES 4 rue d’Enghien 33000 BORDEAUX  /  15 Avenue de la Libération 33380 MIOS/ 34 Place de la Prévôté 33670 CREON

TEL 0556562222 / 0608183677

 

 

 

Laisser un commentaire